Aller à la barre d’outils

Solidarité climat et Air France

Les Ecologistes - Mouvement Ecologiste Indépendant

Solidarité climat et Air France

3 juin 2020 Climat Non classé Transports 0
Avec le plan de sauvetage d’Air France à 7 milliards d’euros la concurrence déloyale ne se situe pas seulement entre compagnie aériennes, mais au niveau de la justice sociale. Pertes liées au confinement ou déficit chronique, ce n’est pas aux contribuables français de financer les déficits du transport aérien, c’est aux usagers de ce transport d’assumer toutes les charges et coûts. Que ce soit pour le tourisme ou pour le fret, les bénéficiaires doivent supporter les coûts des services qu’ils sollicitent.

Un prêt à la rigueur remboursé par les futurs usagers du trafic aérien pourrait être étudié. Toutefois les avions-cargos sont les instruments d’une concurrence déloyale bien plus vaste à faire cesser : les importations de productions bénéficiant de monnaies sous-évaluées par rapport à l’Euro, de coûts du travail sous-payés et de carburant peu taxé, doivent cesser .

Ce fut l’un des rares avantages constaté lors du confinement. En effet, il est évident que la réduction de 80% du trafic au-dessus de la France a rendu au ciel une clarté et un azur qui est bien supérieur à la proportion de 3% du CO2 produit par la combustion du kérosène. Le bilan de la contribution à l’effet de serre du trafic aérien doit être effectué par des experts indépendants sans conflit d’intérêts.

Et compte tenu pour le personnel salarié, de la mutation qu’une réduction drastique du trafic aérien futur va entraîner, il s’impose une solidarité avec les employés à reconvertir dans des activités écologiques. Notre proposition de Revenu de Transition Ecologique peut répondre au besoin de reconversion impérative dans ce secteur économique.

Laisser un commentaire