Motion d’orientation 16 nov 2019

Les Ecologistes - Mouvement Ecologiste Indépendant

Motion d’orientation 16 nov 2019

9 décembre 2019 Vie du mouvement 0

Elections : le rassemblement des écologistes autour de l’objectif 100% écolo

 

La période à venir sera marquée par les élections municipales (mars 2020), les élections départementales et régionales (mars 2021), et le processus conduisant à la désignation du candidat à l’élection présidentielle (avril 2022) et des candidats aux élections législatives (mai 2022).

 

Le rassemblement des écologistes est une voie pour obtenir des succès, c’est-à-dire des élus et un financement public. Une union exigeante, 100% écolo, capable d’incarner l’identité écologiste, sans être pollué par des pensées d’un autre univers politique, sans faiblesse. Nous devons être un des levains de cette unité, avec EELV, nos partenaires d’Urgence Ecologie et ceux du CHAP. Sans oublier que les partenariats les plus durables se nouent sur un rapport de force, que nous devons construire dans toutes les régions. Au niveau local (municipal), l’accord peut être envisagé avec des personnalités favorables à une transition écologique (si possible vérifié par un dialogue sur un projet, voire par un contrat) sans référence à leur couleur partisane.

 

Concrètement, l’objectif est de multiplier nos élus municipaux, de construire avec eux un réseau. Celui-ci favorisera notre présence territoriale, et constituera un élément du rapport de force, à savoir les signatures dont le candidat de 2022 aura besoin (il ne peut plus compter sur les aides du PS ou d’un parti centriste). L’objectif est de prendre place dans les listes régionales en position éligible. Puis de contribuer à une candidature unique, dès sa désignation, puis, par un partage équitable des circonscriptions, négocié dès l’étape précédente, d’avoir une centaine de candidats impliqués.

 

Développement du Mouvement

 

Le développement du Mouvement suppose d’articuler nos trois outils de mobilisation :

 

  1. les réseaux sociaux : des articles et des enregistrements seront mis à la disposition de tous les membres animant des contacts par Facebook ou tout autre lien numérique ;
  2. les journées d’été gagneront en rayonnement par la participation de conférenciers de bon niveau, contactés dès l’automne pour l’été suivant ; l’hypothèse d’une organisation commune avec GE et le MAHN sera explorée ;
  3. la publication de la Lettre des Ecologistes sous sa forme papier sera reprise avec au moins un numéro dans l’année ; ce sera aussi l’occasion des rappels de cotisation ; parallèlement, une lettre d’information numérique sera diffusée au rythme d’une par trimestre.

 

Par ailleurs, les délégués régionaux sont invités à organiser des réunions avec la présence d’un(e) co-président(e) sur des thèmes d’actualité. Chaque déplacement donnant lieu à une conférence de presse. Ces réunions régionales (ou départementales) sont essentielles pour le développement du Mouvement.

 

Enfin pour améliorer le fonctionnement de la structure, les trois coprésidents se répartiront les fonctions dont ils seront responsables devant les instances.

 

 

Action culturelle

 

L’action engagée sera poursuivie : publication du livre sur la démographie, multiplication des conférences, notamment sur les thèmes qui ont fait l’objet d’une publication, mais pas seulement.

 

La cohérence du site sera recherchée sur la base d’un principe essentiel : il doit exprimer la voix du Mouvement, ce qui suppose que les textes publiés découlent de positions adoptées par le Mouvement. Des positions anciennes non remises en cause reste valables. Toute personne souhaitant le débat sur un sujet donné propose un texte de discussion (comme l’a fait Gilles aux journées d’été) pour une adoption formelle, en bout de processus, par le conseil national.

 

Exercice du pouvoir

 

Nous ne devons pas oublier que notre objectif est d’avoir une influence sur le destin collectif. Les objectifs concrets autour desquels nous avons à nous mobiliser (actions auprès du Gouvernement et des Parlementaires, conférences, articles…) sont, en fonction de la motivation des uns et des autres :

  • le redéploiement des investissements dans le ferroviaire du quotidien, mesure la plus utile contre les émissions de gaz à effet de serre lié à la mobilité, associé bien entendu à l’arrêt de toute création d’une nouvelle route,
  • le retour de l’éolien dans le droit commun et la mise en place d’une planification démocratique précédée d’un moratoire immédiat sur tous les projets,
  • le rétablissement d’une politique offensive du paysage et du patrimoine,
  • l’abrogation des dispositions restreignant les possibilités d’intervention du citoyen et instauration du référendum d’initiative citoyenne, au moins au niveau local,
  • la réforme de la PAC pour instaurer une agriculture qui préserve la santé publique, la biodiversité, les paysage ruraux,
  • la modération de la croissance démographique du pays,
  • la régulation de l’activité des agents économiques de manière à éviter le pillage des ressources (eau, foncier, espaces naturels, paysages…),
  • le retour à la liberté vaccinale, la vaccination devant être un acte libre décidé par le médecin et le patient après consultation.

 

Nous nous engageons concrètement pour atteindre ces objectifs, pour lesquels se sont déclarés des chefs de file déterminés, ce qui n’exclut pas que d’autres objectifs, réalistes, puissent s’ajouter à cette liste dès lors qu’une personne est prête à les porter, en accord avec le projet global des Ecologistes. Un bilan sera dressé lors du congrès de 2021.

 

 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils