Démographie

Les Ecologistes - Mouvement Ecologiste Indépendant

Démographie

4 décembre 2019 Démographie Non classé 0

Tout récemment une conférence Internationale sur la Population s’est tenue à Nairobi du 12 au 14 novembre dernier.

Un article du Monde daté du 17-18 novembre 2019 intitulé : « l’accès à la contraception progresse dans le monde » est paru à cette occasion.

Le sujet de la démographie humaine suscite malheureusement toujours autant de polémiques, au mépris de l’appel des 15 000 scientifiques de novembre 2017, et celui plus récent des 11 000 scientifiques de novembre 2019, qui alertent régulièrement sur les risques environnementaux liés à la surpopulation, et qui appellent à une décroissance mesurée de la population humaine qui soit soutenable pour la planète.

Le MEI considère qu’Il n’est plus possible d’arriver à la conclusion que « le changement climatique n’a rien à voir avec le nombre de gens ». En effet, même si le changement de mode de vie est impérativement pris en compte et que les pays dits développés polluent le plus et consomment le plus, le paramètre de la démographie est régulièrement le grand oublié de la lutte contre le réchauffement climatique.

L’effet sur les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de la planète et sur la consommation des ressources naturelles, d’un changement de mode de vie, alors que le nombre des humains continuerait à augmenter, serait pour une grande part annihilée.

Les nouveaux arrivants utiliseraient les ressources économisées par ceux qui ont changé de mode de vie, car aucune vie humaine, même dans un contexte vertueux ne peut arriver à une émission nulle de gaz à effet de serre, de pollution, et ne peut vivre sans consommer des ressources naturelles limitées.

Seul l’ensemble « changement du mode de vie avec maîtrise de la fécondité » permettra d’amortir les dangers environnementaux qui se rapprochent de nous de plus en plus.

Ces conférences Internationales sur la Population devraient donc être associées aux conférences sur le climat, et permettre à tous les pays participants de prendre des engagements sur les changements attendus concernant les modes de vie et le nombre d’enfants par femme, ces deux sujets étant intimement liés.

Marie Eve PERRU    Membre du Conseil National

 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils