Aller à la barre d’outils

Batho : emportée comme un fétu de paille

Les Ecologistes - Mouvement Ecologiste Indépendant

Batho : emportée comme un fétu de paille

2 juillet 2013 Actualité 0

Trois ministres en charge de l’environnement ont été virés au cours de la Ve République : ils appartenaient tous à des gouvernements socialistes et ils étaient tous des seconds dans la hiérarchie des partis. Le Ministère de l’Ecologie a naturellement vocation à exprimer des désaccords vis-à-vis de projets portés par d’autres ministères et ces désaccords ne doivent pas être étouffés dans de discrètes réunions d’arbitrage entre cabinets ministériels.

Pour durer à ce poste tout en s’affirmant, le ministre en charge de l’environnement doit être une forte personnalité et disposer d’un fort appui électoral. Delphine Batho a été emportée par son acte de bravoure comme un fétu de paille parce qu’elle ne réunissait aucune des conditions de force. Mais aussi, parce que l’exigence écologiste ne pèse guère dans les calculs et la culture du Parti socialiste.

Les ministres Verts ne sont justifiés de rester au gouvernement qu’à la condition de relever le flambeau de la parole libre, faute de quoi ils prennent le risque d’apparaître comme des larbins du PS : il est aujourd’hui impossible d’être en deçà du courage de Delphine Batho. Mais, les Verts doivent élargir leur base électorale, rassembler la diversité écologiste, retrouver la dynamique perdue d’Europe Ecologie, pour espérer créer l’indispensable rapport de force.

Laisser un commentaire