Le MEI s’oppose au projet de vaccination à 11 valences

S’appuyant sur :

  • La Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1950.
  • Le Code de Nuremberg (qui donne les principes éthiques sur la recherche dans le domaine de l’expérimentation en médecine) de 1947.
  • La Convention des Droits de l’enfant de 1989.
  • Le Pacte international sur les Droits civils et politiques de 1966.
  • La convention d’Oviedo ratifiée par la France en 2012 et qui dit que « L’intérêt et le bien de l’être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science ».
  • La Charte des Droits fondamentaux de l’Union Européenne de 2000.
  • La Convention européenne des Droits des patients de 2002.

Le Mouvement Écologiste Indépendant réaffirme son opposition entière à l’obligation vaccinale, que cette obligation porte sur un vaccin à 3 valences ou sur le nouveau projet du gouvernement Macron d’un vaccin à 11 valences.

Par ailleurs le Mouvement Écologiste Indépendant rappelle que :

– L’article 42 du Code de déontologie précise que « Le médecin qui soigne un enfant se doit une information loyale et précise aux parents, et leur consentement pour agir. Car ils ont l’autorité parentale (art.371-2 du code civil).

– « Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu’ils ont fourni aux patients une information loyale, claire, appropriée et exhaustive au moins sur les risques majeurs et la plus complète possible sur les risques plus légers. » (suite aux arrêts du Conseil d’État et de la cour de cassation).

Le Mouvement Écologiste Indépendant est enfin scandalisé par le fait que bon nombre d’experts de nos institutions sanitaires, bon nombre de parlementaires (qui votent les lois relatives à l’obligation vaccinale) ou de membres des gouvernements passés ou présents aient des liens d’intérêts avec les laboratoires.

Jean Bitterlin

LE MEI dit stop aux antennes relais … (MEI Loire-Atlantique)

DessinAntenneRelaisLe Mouvement Écologiste Indépendant , appelle à la manifestation qui aura lieu samedi prochain 28 février devant la Mairie annexe 41 route de la Chapelle/Erdre à NANTES de 11h à 12 h .

Pourquoi? La société orange prévoit d’installer 3 antennes relais sur le toit de l’immeuble situé au 13 de la rue de Montréal dans la cité du bout des pavés à Nantes . >

Le MEI 44 soutient le Collectif Santé Pour Tous et avance 3 arguments contre ce projet:

  • risque sanitaire que font courir les ondes électromagnétiques , notamment aux personnes sensibles , risque reconnu en 2011 par le Conseil de l’Europe , par l’OMS , par des scientifiques comme le cancérologue le Professeur BELPOMME .
  • Le quartier concerné est déjà plus que largement pourvu en antennes de radiotéléphonie…
  • ce projet n’a fait l’objet d’aucune concertation , ni d’information , ni d’aucune réunion publique avec les riverains .

Que fait Nantes Métropole face à ses engagements pris dans une charte signée en janvier 2013 ( charte relative à l’implantation des stations radioélectriques )?? >

Dominique Potier , Président du MEI 44 .

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-environnement-une-mobilisation-contre-les-antennes-relais_52716-2725284_actu.Htm