Régionales. Le Mouvement Ecologiste Indépendant pour un accord avec EELV

logo-letelegramme

francine-herbaut-dauptain-alain-bouyer-antoine-waechter_2503955_660x349pLe Mouvement écologiste indépendant (MEI), « seconde organisation se réclamant de l’écologie en France » selon son président Antoine Waechter, tient ses journées d’été jusqu’à demain, à Saint-Malo (35). L’occasion pour une quarantaine de cadres de se retrouver. Leur préoccupation immédiate : les élections régionales de décembre prochain, sur fond d’alliance. « Notre priorité est de trouver un accord avec Europe Écologie Les Verts (EELV), avec qui nous avons un partenariat depuis 2010, tout en laissant à chaque région le choix de faire ses propres alliances en fonction des projets proposés, explique Antoine Waechter. Si le dialogue n’est pas possible, nous privilégierons les accords avec le PS et le centre-droit ». Ils espèrent gagner davantage de conseillers régionaux, qui sont au nombre de trois aujourd’hui en France. Aucune annonce n’a été faite quant à la présentation d’un militant du mouvement sur une liste en Bretagne.

Si, pour eux, les questions de l’emploi et de la croissance doivent être traitées au niveau national, voire mondial, la région se doit « d’expérimenter, profiter de la situation économique pour commencer à s’orienter vers un nouveau modèle », ajoute Antoine Waechter. Dans les cartons, le projet de changer le mode de gouvernance des conseils régionaux, la délivrance de prêts à taux zéro à la place des subventions, un schéma de redéploiement du ferroviaire, la construction de lycées « vertueux au niveau écologique » avec l’introduction de produits locaux (et bio si possible) dans les cantines, ou encore la sortie de l’agriculture intensive et industrielle.

© Le Télégramme – Plus d’information

Laisser un commentaire