Notre Dame des Landes et les grands projets inutiles

Les Ecologistes - Mouvement Ecologiste Indépendant

Notre Dame des Landes et les grands projets inutiles

23 janvier 2018 Actualité 0

L’abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes est une bonne chose, car il répondait à plusieurs nécessités.

– Protéger l’environnement et notamment la zone de bocage, ce qui est d’autant plus nécessaire quand on sait que l’étalement urbain et péri urbain s’accompagne actuellement d’une perte accélérée, jamais atteinte, des terres arables de 26 m2 par seconde, soit 224 hectares par jour et plus de 80 000 hectares par an.

– Assurer la paix sociale. Les oppositions de la population étaient telles que la construction de l’aéroport aurait inévitablement conduit à des violences, dont on pouvait imaginer des conséquences dramatiques

– bien que l’on aurait aimé entendre que la protection de l’environnement était aujourd’hui la priorité et que ce n’était pas seulement le risque de  conflits et moins encore l’existence d’une alternative par l’aménagement de l’actuel aéroport Nantes Atlantique qui justifiait cet abandon, mais bien la volonté de protéger la nature… Enfin une troisième raison : Alors que par rapport à nos voisins Européens la France détient le record en nombre d’aéroport par rapport au nombre d’habitants, un aéroport est un investissement lourd dont la rentabilité ne se conçoit que dans le cadre d’un usage sur très longue période. Or, l’usage même de cet investissement repose entièrement sur la libre disponibilité en pétrole, libre disponibilité fortement menacée à des échéances beaucoup plus courtes (20, 30 ans…) que celles qui assureraient la rentabilité du projet.  Ne serait-il pas absurde d’avoir  un aéroport sans avion !

Espérons également que dans un souci de fortifier son autorité et sa popularité auprès  d’une partie de son électorat, le gouvernement ne se montre pas plus intransigeant sur d’autres projets moins médiatisés au  niveau national. Le cas de la réalisation de l’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne est emblématique, ce projet d’infrastructure au bilan Financier, énergétique et carbone des plus désastreux menace également de très grandes surfaces naturelles ainsi que  la tranquillité de toutes les zones riveraines. Là aussi, un monde futur couvert d’autoroutes et sans pétrole donnerait une belle image du ridicule, pour laquelle nos petits enfants ne nous diraient pas merci… Pensons également à toutes les rocades, à tous les aménagements, à toutes les artificialisations du territoire que nous croyons nécessaires quand elles ne sont que des éléments d’une logique « croissanciste »  que le simple bon sens sait pourtant condamné.

Ce qui est vrai pour le projet A 45 l’est également  pour le projet régional de Center Park à Roybon et d’autres grands projets inutiles.

Didier Barthès                         Daniel Martin

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils