Non aux travaux de nouvelle plateforme à Orly

Travaux d’agrandissement

Survol de la forêt de Sénart

Augmentation du trafic aérien

I – Nous refusons :

1 – La création d’une nouvelle plateforme qui doublerait la capacité d’accueil de l’aéroport d’Orly : opposition des populations et des mouvements écologistes et de défense de l’environnement

2 – Le projet de décollage face à l’Est, dont la véritable raison est de permettre le doublement du trafic sur Orly, actuellement impossible face au nombre d’aéronefs sur les trajectoires actuellement définies

3 – Le massacre de la forêt de Sénart par un survol au décollage en basse altitude, Chacun sait l’illégalité de ces survols puisque le Décret du 15 décembre 1995 classe la foret de Sénart en «forêt de protection». Les seuls les engins autorisés à y pénétrer sont ceux pour la gestion des arbres. L’office National des Forêt ne semble pas en avoir été informé.

II – Nous dénonçons :

– Le démarrage des travaux,

– d’autant que le Tribunal n’a pas encore jugé le recours

– travaux qui de fait reviennent à construire un nouvel aéroport alors que le Grenelle de l’Environnement en interdit toute création en Ile de France – nous rappelons si besoin que Vatry n’est pas utilisé selon sa capacité et ne prenons pas en compte à qui bénéficient les retombées économiques qu’elles soient d’Essonne ou de Seine et Marne

III – Nous exigeons le maintien :

– des 200 000 mouvements annuels et non leur dépassement

– des trajectoires actuelles

– de l’arrêt des vols entre 23 heures et 6 heures le matin

IV – Nous demandons :

Que soient étudiées la nocivité des particules qui retombent au décollage par des organismes indépendants (entre un septième et un tiers du kérogène est consommé au décollage selon les avions, les automobiles ne sont pas seules a produire des particules fines)

Colette Lecuyer au nom du MEI

 

Laisser un commentaire