Laudato si, un remarquable engagement du Vatican

pape-vertCe n’est pas un hasard si le pape a adopté le patronyme du saint patron des écologistes : l’encyclique Laudato si, rédigé en grande partie par le pontife lui-même, est sans doute la prise de position d’un chef religieux et d’un chef d’état la plus aboutie et la plus engagée qui soit à ce jour. Ce texte ne vaut pas seulement par la prise de position officielle de l’Eglise sur les enjeux écologiques, mais aussi et peut-être surtout par l’analyse radicale qui y est développée et par une invitation à réinterpréter les textes bibliques, notamment la fameuse injonction « Dominez la Terre ».

François invite l’Humanité à adopter une éthique dans ses relations avec le monde qui le porte et qui ne lui appartient pas. Il dénonce le pouvoir de l’argent et la croyance en la capacité salvatrice de la technique. Le partage est la clé de l’avenir : il suppose une certaine décroissance dans les pays riches, écrit-il, pour que les pays émergeants puissent améliorer leur sort.

Si toutes les religions adoptaient cette position engagée, le monde se porterait mieux et la paix se rétablirait naturellement.

Laisser un commentaire