L’air que nous respirons

À quel point l’air que vous respirez est-il propre maintenant ?

 Comment l’air de votre ville se compare-t-il à celui d’une ville ou d’une région voisine?

La pollution de l’air est le plus grand risque environnemental pour la santé en Europe. L’indice européen de qualité de l’air de l’Agence européenne pour l’environnement permet aux utilisateurs de mieux comprendre la qualité de l’air là où ils vivent. En affichant des données actualisées pour l’ensemble de l’Europe, les utilisateurs peuvent acquérir de nouvelles connaissances sur la qualité de l’air de chaque pays, région et ville.

Un clic et quelques instants pour connaitre la qualité de l’air que vous respirez : http://www.eea.europa.eu/themes/air/air-quality-index

 

Le MEI s’oppose au projet de vaccination à 11 valences

S’appuyant sur :

  • La Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1950.
  • Le Code de Nuremberg (qui donne les principes éthiques sur la recherche dans le domaine de l’expérimentation en médecine) de 1947.
  • La Convention des Droits de l’enfant de 1989.
  • Le Pacte international sur les Droits civils et politiques de 1966.
  • La convention d’Oviedo ratifiée par la France en 2012 et qui dit que « L’intérêt et le bien de l’être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science ».
  • La Charte des Droits fondamentaux de l’Union Européenne de 2000.
  • La Convention européenne des Droits des patients de 2002.

Le Mouvement Écologiste Indépendant réaffirme son opposition entière à l’obligation vaccinale, que cette obligation porte sur un vaccin à 3 valences ou sur le nouveau projet du gouvernement Macron d’un vaccin à 11 valences.

Par ailleurs le Mouvement Écologiste Indépendant rappelle que :

– L’article 42 du Code de déontologie précise que « Le médecin qui soigne un enfant se doit une information loyale et précise aux parents, et leur consentement pour agir. Car ils ont l’autorité parentale (art.371-2 du code civil).

– « Les praticiens doivent être en mesure de prouver qu’ils ont fourni aux patients une information loyale, claire, appropriée et exhaustive au moins sur les risques majeurs et la plus complète possible sur les risques plus légers. » (suite aux arrêts du Conseil d’État et de la cour de cassation).

Le Mouvement Écologiste Indépendant est enfin scandalisé par le fait que bon nombre d’experts de nos institutions sanitaires, bon nombre de parlementaires (qui votent les lois relatives à l’obligation vaccinale) ou de membres des gouvernements passés ou présents aient des liens d’intérêts avec les laboratoires.

Jean Bitterlin

L’année commence fort

Bègles République bananière, le 7 Janvier 2017 à midi, Jean-Marc Ferrari, sans copyright

Le réchauffement climatique, c’est pas vrai !

Hier soir, sortie en centre ville (de Bordeaux) avec mon fils. 5 km. Il a fallu une heure pour rentrer en transport en commun à 22h30.
Les horaires étaient “normaux”. Il n’y avait pas de panne, pour une fois.
Bordeaux, tout comme Bègles, n’était qu’un tas de ferraille, d’éléments de couleurs diverses munis de tuyaux éructants et nous offrant généreusement les fruits de la croissance. Certains étaient en mouvement, avec une seule personne à l’intérieur, bien sûr. Pendant ce temps, Messieurs Ghosn et Desmarest, vivaient un jour heureux de plus dans leur paradis.

Bonne année.
Et n’oubliez pas de voter.

 

Maintenant que tout le monde sait, qu’est-ce qu’on va faire ?

CashInvestigationPesticides

Billet d’humeur du webmaster.

Comme beaucoup de nos concitoyens j’ai regardé la énième émission sur le sujet. Cash Investigation, c’est le courage d’Elise Lucet et de son équipe face aux puissants qui dictent leur loi, nous empoisonnent et nous font ensuite payer pour nous soigner dans nos pays riches à protection sociale et laissent les handicaps et les maladies se propager ailleurs.
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-2-fevrier-2016_1286821.html
Les réactions indignées des petites gens sont nombreuses et particulièrement vives.
La Gironde figure parmi les trois départements les plus exposés.
Le Journal Sud Ouest se fait l’écho de l’indignation.
http://www.sudouest.fr/2016/02/03/dangerosite-des-pesticides-cash-investigation-fait-reagir-2262882-4696.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20160204-[zone_info]
Mais jusqu’à quand et jusqu’où ?
On voit bien dans le reportage que la démocratie est attaquée lorsque les citoyens s’organisent et votent pour qu’on arrête de les empoisonner.
Les citoyens sont encore très frileux dans l’utilisation du pouvoir démocratique et il est à noter que les écologistes, en tant que tels, ne font pas de gros scores aux dernières élections.
Pourtant, nos propositions et nos programmes ne font que relayer le désir de la population d’avoir une vie plus saine pour que la survie des générations futures soit mieux garantie.
Le danger nous touche et nous ne faisons pas grand chose finalement.
On voit bien la faillite de l’action publique et des professionnels de la politique qui cèdent au nom du soi-disant retour de emploi et de la prospérité par la croissance.
Oui “Maintenant que tout le monde sait, qu’est-ce qu’on va faire ?”.
Si c’est une simple incantation, rien ne se passera et tout continuera et en pire.
Si on a le courage de faire changer les choses, de reprendre le pouvoir que l’on nous a peu à peu volé en nous considérant comme de simples consommateurs, alors on peut peut-être y arriver.
Ce même Journal Sud Ouest ne répond pas lorsqu’on lui fait passer nos communiqués de presse, ne nous accorde quasiment aucune interview et nous ignore lorsque nous sommes en campagne électorale.
Des spécialistes appellent cela l’injonction paradoxale … c’est le pesticide du cerveau.

Eté 2015

Rue_du_Château-des-Rentiers,_Paris_13

Billet d’humeur

Et pendant ce temps :
– les fabricants de bêtes à viande rouge bloquent tout pour qu’on les finance avec nos impôts, que les gens mangent plus et plus cher … et surtout c’est la faute aux “normes” (notamment environnementales) et pas à la main invisible du marché bien sûr !
– les vendeurs de paquets de cigarettes ne se sentent pas responsables des maladies dues à leur “produit”
– les taxis battent les chômeurs qui transportent des gens dans leur véhicule personnel pour gagner trois sous
– les propriétaires de pins industriels (et des réserves de chasse) qui ont brûlé cet été disent que c’est à cause des écologistes que c’est arrivé … mais c’est bien connu : le réchauffement climatique c’était une vue de l’esprit des catastrophistes !
– les médecins ne veulent pas être payés directement par la sécu quitte à ce que les pauvres ne se soignent pas
– les divers chantiers inutiles se font avec la bénédiction du gouvernement et on peut tuer sans problème un jeune manifestant
– les “migrants” se font écraser par des engins, après avoir failli finir leur vie au fond de la mer, pour tenter d’avoir la même vie que nous … et on débloque 10 millions pour la “sécurité” des lieux de passage et rien pour les aider à trouver une solution

Les rentiers et les barons en tout genre (y compris politiques d’une extrême à l’autre, en passant par les gens “sérieux” qui gouvernent les uns après les autres)  ont de beaux jours devant eux pendant qu’une frange de plus en plus importante de la population subit les nuisances, le chômage, et autres plaisirs de la vie, ne vote plus et attend que ça passe.

L’ancien régime revient à grands pas.

Opposition à un parc régional de l’estuaire ( MEI . Loire-Atlantique )

estuaire-loireLe Mouvement Ecologiste Indépendant 44 se positionne sur une ligne médiane , c’est à dire qu’il dit son opposition à un parc régional de l’estuaire , mais souhaite une réserve naturelle nationale limitée – 2000hectares , Donges-Est – une partie du Carnet , et le banc de Bilho –

Explications: pour le MEI 44 il y a embrouille car l’étude du « Parti Socialiste» , via Eric Thouzeau ne dit rien sur la réservation d’un périmètre prévoyant la construction d’un nouveau pont – nouveau franchissement – autour du pont St Brévin/ St Nazaire … pour le parc régional , en quoi serait porteur un mélange des genres , parc de brière/ parc de l’estuaire?

Evidemment , nous voyons déjà se profiler la chose suivante: des associations environnementales + certains écologistes , laisseraient la vasière de Méan aux industriels du Grand/ Port , en contrepartie d’un parc régional , puis ensuite à l’intérieur de ce parc la création d’une réserve nationale , ainsi , la boucle serait bouclée.

L’argent qui serait apporté aux communes , apporterait aussi des «tracasseries» de toutes sortes et

ne resterait qu’un miroir aux alouettes …

Nous avons Natura 2000 , la directive oiseaux , les znieff, etc , tous de très bons outils au service de la nature , la rive sud de la loire en est déjà largement pourvue .

Dominique Potier – Président du MEI  44 .

 

LE MEI dit stop aux antennes relais … (MEI Loire-Atlantique)

DessinAntenneRelaisLe Mouvement Écologiste Indépendant , appelle à la manifestation qui aura lieu samedi prochain 28 février devant la Mairie annexe 41 route de la Chapelle/Erdre à NANTES de 11h à 12 h .

Pourquoi? La société orange prévoit d’installer 3 antennes relais sur le toit de l’immeuble situé au 13 de la rue de Montréal dans la cité du bout des pavés à Nantes . >

Le MEI 44 soutient le Collectif Santé Pour Tous et avance 3 arguments contre ce projet:

  • risque sanitaire que font courir les ondes électromagnétiques , notamment aux personnes sensibles , risque reconnu en 2011 par le Conseil de l’Europe , par l’OMS , par des scientifiques comme le cancérologue le Professeur BELPOMME .
  • Le quartier concerné est déjà plus que largement pourvu en antennes de radiotéléphonie…
  • ce projet n’a fait l’objet d’aucune concertation , ni d’information , ni d’aucune réunion publique avec les riverains .

Que fait Nantes Métropole face à ses engagements pris dans une charte signée en janvier 2013 ( charte relative à l’implantation des stations radioélectriques )?? >

Dominique Potier , Président du MEI 44 .

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-environnement-une-mobilisation-contre-les-antennes-relais_52716-2725284_actu.Htm