Nous avons de la peine

peace-love

Bien sûr Les Écologistes – Mouvement Écologiste Indépendant s’associe à la peine et au désespoir de toutes ces familles endeuillées, touchées de plein fouet par cet acte odieux et barbare qui a eu lieu à Nice.

L’idéal écologiste contient toujours et encore davantage le mot Paix.

Drame de Sivens

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que le Mouvement Écologiste Indépendant a appris le décès de Rémi Fraisse, militant écologiste qui a trouvé la mort parce qu’il s’opposait à un projet absurde destructeur de Nature.

Le MEI attend des Pouvoirs Publics qu’ils mettent tous les moyens en œuvre afin de trouver le ou les responsables de ce drame ainsi que les provocateurs. Le MEI demande également que ce projet de barrage insensé soit abandonné.

Le MEI présente ses sincères condoléances à la famille de Rémi Fraisse, à ses amis et  à toutes les personnes qui l’ont connu en militant avec lui pour la préservation de la Nature.

La non-violence que Nelson Mandela a su appliquer est un des fondements philosophiques du Mouvement Ecologiste Indépendant

NelsonMandelaLes Écologistes – Mouvement Écologiste Indépendant rend hommage à Nelson Mandela qui, à la suite de Gandhi, Martin Luther King et Jean Jaurès … a su rendre l’Humanité plus juste et plus noble.

Il a lutté de toutes ses forces contre la monstruosité de l’Apartheid en Afrique du Sud  et a passé pour cela 28 années en prison. Il aurait eu alors besoin de plus de soutien international en particulier lorsque, condamné à mort par les autorités de son pays, les USA, l’Angleterre et la France ont été en 1964 les seuls pays qui se sont abstenus lors de la demande de l’ONU pour que Nelson Mandela soit gracié. Malgré toutes les souffrances qu’il a endurées il a su faire preuve d’une grandeur d’âme exceptionnelle en pardonnant à ses geôliers et à ses opposants évitant par là même une révolution sanglante à son pays comme il a pardonné à tous ceux qui sur le plan international ont été complices de l’Apartheid, que ce soit par lâcheté ou par intérêt.

La non-violence que Nelson Mandela a su appliquer avec succès est un des fondements philosophiques du Mouvement Écologiste Indépendant.    .

Albert Jacquard, humaniste soucieux de l’état de la planète

Décès d’Albert Jacquard

 

Le  MEI veut rendre  hommage à l’homme toujours cherchant, toujours mettant en cause ce qui semblait évident, comme toutes les croyances non vérifiées ni démontrées et pourtant trop souvent assénées parfois par la force ou la terreur comme des vérités. Jamais il ne fit des concessions vis à vis de ceux qui croient détenir la Vérité et qui décident pour les autres ou veulent le faire, que ce soit dans les domaines scientifiques, religieux, sociaux ou autres. 

Nous apprécions cet apôtre de la “décroissance joyeuse” et partagions en tant qu’écologistes la lucidité de l’humaniste qu’il avait sur l’état de la planète, mais aussi sa grande  aversion pour notre monde de Compétition.

Jean-Roland Lassalle nous a quittés

Jean-Roland Lassalle nous a quittés, ce jeudi 4 juillet 2013, après nous avoir adressé un ultime message.

C’est un compagnon de longue date qui vient de rejoindre le paradis des militants qui ont fait l’histoire de l’écologie politique française. Jean-Roland a été mobilisé par la campagne électorale de René Dumont en 1974. Après les élections européennes de 1979, il participa à la création du Mouvement d’Ecologie Politique, le premier parti écologiste de dimension nationale, puis aux Verts, qu’il représenta en Pays de Loire. Il fut élu conseiller municipal de Saint-Nazaire en 1989 et conseiller régional en 1992. Il vécut avec nous la crise qui suivit le changement de majorité en 1993, et contribua, à la mi juillet 1994, lors de la rencontre alpine de Kandersteg, à la définition des fondements du MEI.

Il prit en charge la gestion du fichier et des adhérents dans la première équipe dirigeante du Mouvement, une tâche qu’il accomplit méthodiquement en tant que secrétaire national adjoint. Dans le même temps ; il créa la maison de l’écologie à Saint-Nazaire, qu’il voyait comme une base de développement du MEI. En 1999, il fut élu secrétaire national, fonction qu’il assuma avec la même force de travail, mais qu’il abandonna en 2002, fatigué, alors qu’il avait la confiance du plus grand nombre.

Jean-Roland était présent sur le site de Notre Dame des Landes lors de mon passage en juillet 2012. Nous avons eu le plaisir de le retrouver aux journées d’été de la même année. Il envisageait même de les organiser en 2013 en Bretagne ou dans la région de Saint-Nazaire. En début d’année, il nous adressa des propositions pertinentes pour favoriser le développement du Mouvement.

Jean-Roland n’aimait pas l’hypocrisie qui consiste à sacrifier une cause pour obtenir un poste électif tout en prétendant la défendre. Il formulait ce reproche de manière récurrente à l’encontre des Verts, dont il doutait qu’ils puissent devenir des partenaires fiables du MEI. Sa fidélité aux idées qu’il défendait lui valut de se heurter pendant de nombreuses années au maire « autogestionnaire » de sa commune. Il savait construire un projet et le mener avec rigueur. L’écologie politique et son jardin étaient ses deux passions.

Le Mouvement Ecologiste Indépendant vient de perdre un pilier.

Libre

Chers amis,

Voilà, c’est fait ! Depuis longtemps déjà, mon corps me faisait des misères au point qu’à plusieurs reprises, j’ai du laisser  planer la menace d’un divorce. Rien n’y a fait bien au contraire et la situation étant devenue intenable, la séparation est  intervenue le jeudi 4 juillet à 15 heures.

Comme Max, le personnage de la jolie chanson d’Hervé Christiani, me voilà libre ; et si vous regardez le ciel au couchant, après avoir bu entre amis une bouteille de ma cave, peut-être vous sera-t-il  donné de vous joindre à ceux  « qui disent qu’ils m’ont vu voler ».

Ne vous abandonnez à aucune  tristesse,  à aucun regret. Prenez plutôt souci du vivant : plus que jamais, il a besoin de vous.

JR Lassalle, (insomniaque guéri)

Stéphane Hessel, le défenseur opiniâtre des Droits de l’Homme et des opprimés, notamment des droits des palestiniens est mort.

Le MEI rend hommage à cet insatiable défenseur des Droits de l’homme et des opprimés, décédé à l’âge de 95 ans, Stéphane Hessel a été membre du Conseil de la Résistance, défenseur des sans papiers, mais aussi coauteur d’une lettre au président de la République réclamant l’ouverture d’une conférence internationale pour l’abolition des armes nucléaires. Egalement ancien membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (1992-2005), il était resté très actif après sa retraite en 1983, notamment médiateur pour les sans-papiers de l’église Saint-Bernard, à Paris en 1996-1997. Mais, de tous les nombreux combats auquel Stéphane HESSEL a prêté son enthousiasme et sa hauteur de vues reste incontestablement celui pour les droits des Palestiniens qui a occupé une place à part dans son parcours. Par exemple : En 2009, il s’insurge, contre l’opération “Plomb durci”, qui coûte la vie à plus d’un millier de résidents de Gaza, qualifiant les bombardements Israéliens de “crimes contre l’humanité”.

En ces circonstances, le MEI s’indigne des propos scandaleusement insultants du Président du CRIF lorsqu’il déclare, entre autre, que « Stéphane Hessel a été un ‘’maître à ne pas penser’’ » et rajoute une diatribe à son égard en évoquant « la “volonté obsessionnelle” de l’ancien diplomate et résistant “de faire de Gaza l’épicentre de l’injustice”.

Cette déclaration post mortem du Président du CRIF illustre bien que Stéphane Hessel fût la bête noire des milieux qui ne supportent pas que nous ne soyons pas partialement pro-israéliens en France. Ces milieux ne pouvaient tolérer qu’un intellectuel juif prenne la défense du peuple palestinien, quand leurs amis ne cessent de les opprimer en Palestine.

Stéphane Hessel, s’était rapproché des écologistes sur la fin de sa vie, apportant son soutien au moment des dernières élections européennes. Il a ensuite soutenu Nicolas Hulot dans sa campagne pour l’investiture écologiste aux présidentielles de 2012, tout comme notre mouvement politique.

Nous partagions et partagerons encore longtemps son indignation.

Texte de Daniel Martin, révisé par Albert Danjau, Jacques Lançon et Jean-Marc Ferrari


Rencontre entre Nicolas Hulot et Stéphane… par 2012Hulot