Archives de catégorie Ecologie politique

ParAntoine Waechter

Les Européens doivent persister dans leur accord avec l’Iran

Les Européens doivent persister dans leur accord avec l’Iran      Le 10 mai 2018

Nous demandons au gouvernement français de veiller à ce que l’Union Européenne respecte sa signature avec l’Iran relativement à l’accord de non prolifération nucléaire.  Cet accord favorise la paix dans la mesure où elle permet à ce pays de s’ouvrir sur le Monde, de se libérer des contraintes qui obèrent son économie et de conforter  la voie d’une libéralisation politique.

Le MEI estime qu’il faut rompre avec la politique de l’équilibre de la terreur par le nucléaire, et souhaite que la France reprenne le flambeau de la suppression de ces armements. Le MEI s’inquiète donc du retour de la course aux armements nucléaires engagée, entre autres,  par les dirigeants des Etats- Unis.

Les Etats-Unis, comme ce fut le cas en Irak, prétextent  une fausse faiblesse du traité pour donner des gages aux ennemis de l’Iran et adopter, une fois de plus, une posture belliciste. Dans cette affaire, l’Union européenne a l’occasion de montrer qu’elle n’est pas la vassale des Américains : elle doit accompagner cette manifestation d’indépendance de toutes les dispositions nécessaires pour protéger ses intérêts économiques face aux éventuelles mesures de rétorsions des dirigeants  des  Etats-Unis.

Antoine Waechter  pour Les Ecologistes MEI

ParAntoine Waechter

La France s’abaisse en suivant les Etats-Unis en Syrie

Nous avons cru et applaudi le discours d’Emmanuel Macron aux Nations Unies le 19 septembre 2017, au cours duquel il fit l’éloge du multilatéralisme et attribuait à la France un rôle de médiation entre l’Est et l’Ouest.

Le bombardement de la Syrie en supplétif de Donald Trump est à l’opposé de ces intentions. En intégrant le commando américain, la France réaffirme son appartenance au bloc dominé par les Etats-Unis face au bloc animé par les Russes et perd sa crédibilité de médiateur. Son discours en faveur de l’affirmation d’un droit et d’une morale internationale est inaudible dès lors qu’elle-même se met en dehors de ce droit. Dans cette affaire, notre pays se place comme vassale du pays du Dollar, dans le prolongement de la posture de François Hollande, mais en rupture avec e choix courageux de Chirac Villepin. De Gaulle affirmait la puissance du pays au travers de son indépendance et non de sa subordination à l’OTAN.

Le rôle de médiateur, indispensable pour rompre la logique d’un monde bipolaire, n’est pas compatible avec la prétention d’être le gendarme du Monde. De toutes les manières, la France n’en pas les moyens. Elle se grandirait en renonçant à la politique de la canonnière.

Les Ecologistes réaffirment leur volonté de faire de la France l’acteur de la paix dont le Monde a besoin. Membre du Conseil de sécurité, elle-seule peut jouer ce rôle dès lors qu’elle s’affranchit des blocs antagonistes hérités du siècle passé (Chine/Russie d’un côté, Etats-Unis/Grande-Bretagne de l’autre).

En décidant seul de l’engagement de l’armée française dans la dernière aventure syrienne, le Président n’a pas engagé la FRANCE, mais une France vénale que nous ne reconnaissons pas.

Antoine Waechter

ParAntoine Waechter

Pour une transition énergétique intelligente

 

Il ne s’agit pas de mener une guerre idéologique contre les aérogénérateurs industriels,..

Il s’agit  d’exiger que l’Etat reprennent la main sur le développement de l’éolien en localisant les zones d’implantation et en précisant des modalités qui préservent les paysages, la population et la démocratie. Une transition énergétique intelligente suppose le courage de fixer comme objectif central la réduction de la consommation d’énergie, quelle qu’en soit la source, et de définir une stratégie au service de cet objectif : interdiction du chauffage électrique, limitation des éclairages nocturnes, réduction des déplacements imposés en voiture par une interdiction de construire des zones d’activités près des échangeurs routiers et de grandes surfaces commerciales en périphérie de ville, isolation des bâtiments, interdiction de construire des bâtiments énergivores….

A chaque région, un mixte énergétique conforme à son tempérament. Les aérogénérateurs n’ont pas leur place dans les espaces naturels, les montagnes et les forêts, ni dans le champ de visibilité de nos monuments.

L’Etat protège-t-il les intérêts de grands groupes financiers ou la santé et le cadre de vie des Français ? Très clairement, les décisions prises au cours des dix dernières années profitent à la finance internationale au détriment des gens.

Antoine WAECHTER

ParJean-Marc Ferrari

Journées d’Été des Écologistes … indépendants des Verts et de la “Gauche”

Le rendez vous annuel des Écologistes du Mouvement Écologiste Indépendant s’est tenu cette année à DAX.

Les journées d’été des écologistes du MEI se sont déroulées cette année à Dax du 23 au 26 aout au Dax Hôtel 1 Bd Carnot.

Au programme : débats, conférences, temps de réflexion et de formation des militants, détente et cordialité.

Du mercredi au samedi  :

  • les ateliers réservés aux adhérents (Bilan des législatives, Quel avenir pour l’écologie indépendante ? Quels partenariats ? Retour d’expériences menées à Lons le Saunier…) ;
    • Mercredi 23 de 20 à 22 h 30 « L’identité écologiste et le rôle des écologistes dans la société française » a été coanimée par Michel Sourrouille, professeur de science économique et sociale, et Antoine Waechter, coauteur de « Le sens de l’écologie politique »
    • Jeudi 24 de 20 à 22 h 30 : Gilles Lacan a présenté une conférence sur « Démographie et politique »
    • Vendredi de 20 à 22 h 30 : David Grosclaude, responsable de Région et peuple solidaire, a animé un débat « sens et perspectives du régionaliste français»
  • les visites : de l’établissement thermal, du Pöle TERDAX, de la côte atlantique.

Le samedi matin, le Conseil National a conclu ces journées d’été par .

 Conférence de presse, en présence d’ Antoine Waechter
et de responsables du mouvement

le mercredi 23  Août A 11 h au Dax Hotel

Contacts Presse :
Bernard Lauga     06 89 31 89 06 b.lauga@orange.fr
Jacques Mauhourat 06 28 48 45 72 jacques.mauhourat@m-e-i.fr
Antoine Waechter  06 32 22 90 78 antoine.waechter@m-e-i.fr

 

ParJean-Marc Ferrari

Droit à l’information pour les législatives

Billet d’humeur du webmaster

Candidat aux législatives de Gironde, 3ième circonscription (Bègles, Talence, Villenave, Bordeaux Sud) avec Corinne Legrand je propose aux médias d’informer leurs lecteurs. Il n’y a pas de petit candidat. L’impression des bulletins coûte plus de 2500 euros qui ne seront pas remboursés très certainement. Je propose aux rédactions des médias d’informer leurs lecteurs. Lors de l’édition précédente, il y a 5 ans, seuls les partis médiatisés ont eu droit à une publicité pour leurs candidats. Je vais publier tous les contacts, les acceptations, les refus et les non réponses. Voici le message adressé au journal Sud Ouest :

“Bonjour,
Je suis candidat aux législatives sur la circonscription Gironde 03 pour 4 mouvements écologistes unifiés (MEI, Cap21, Trèfle, MHAN). Je suis béglais, ancien président des Verts Bègles et ancien secrétaire régional des verts. Ma suppléante est Corinne Legrand, ingénieure écologue à Bordeaux. La situation est complexe pour cette élection et notamment concernant les écologistes et aussi avec En Marche. Il nous semble qu’un article expliquant les enjeux à vos lecteurs serait le bienvenu. Nous sommes à votre disposition pour ces informations. Ce message sera publié sur plusieurs médias et réseaux sociaux. A bientôt. Cordialement.”

ParAntoine Waechter

L’influence de Nicolas Hulot dépend du vote écologiste aux législatives Pour donner du poids à Nicolas, les électeurs doivent voter Ecologistes aux élections législatives.

En 45 ans d’existence, le Ministère de l’environnement a vu passer de nombreux titulaires condamnés à l’impuissance. Robert Poujade, le premier, a écrit « Le Ministère de l’impossible ». Corinne Lepage « On ne peut rien faire Madame la Ministre ». Dominique Voynet a fait le bilan de son impuissance dans un article du Monde. Songeons aussi à Delphine Batho et Michel Barnier.

Deux moments ont été positifs : lorsque Brice Lalonde fut chargé, en tant que ministre de l’environnement, de contrer la montée des écologistes entre 1989 et 1992, et lorsque, porté par un fort courant associatif et politique, Jean-Louis Borloo put mettre en œuvre le Grenelle de l’environnement.

Les faits sont là. L’influence d’un ministre de l’environnement est directement fonction du poids électoral des écologistes.

Pour donner du poids à Nicolas, les électeurs doivent voter Ecologistes aux élections législatives.

Aller à la barre d’outils