France > Articles by: Alain Bouyer

Pays de la Loire, NDDL , interview de Dominique Potier

Sur radio Kernews , le président MEI Loire-Atlantique , Dominique Potier , expose les arguments pour appeler les électeurs a voter ” non”  lors du référendum sur le projet d ‘aéroport à NDDL . Pour cela ouvrez la pièce jointe ici exposée .

Nuit debout , Panama Papers, fin des paradis fiscaux (validé MEI à 96%)

 

 

Le MEI s’associe moralement à la contestation par l’opinion publique des dérives des femmes et hommes politiques, sportifs, décideurs économiques… et à la contestation de leur cynisme.

Le pouvoir financier et le pouvoir politique sont intimement liés dans cette affaire. L’état funeste et l’avenir encore plus funeste qu’assurent et préparent les individus de ces deux pouvoirs fait réagir la population, et la jeunesse en particulier, de manière bien légitime.

Privée d’avenir, la jeunesse ne veut pas aller à l’abattoir social. L’immense majorité de leurs ainés n’a pas pu guider la démocratie et éviter les dérives dramatiques qui constituent des négations de la démocratie. Alors qu’une vie en société équitable et responsable était possible, les iniquités et la gestion catastrophique des ressources planétaires nous entraînent vers l’épuisement et l’empoisonnement des milieux naturels et des hommes. Le moment de la rupture est peut- être arrivé.

Arrêtons d’accuser les systèmes. Ce ne sont pas les systèmes capitaliste, socialiste ou libéral qui sont la cause, car en effet ce sont bien, par la perversité de leurs décisions quotidiennes, des personnes clairement identifiées, qui créent et font fonctionner ces systèmes pour leur propre profit… et ainsi sévir, avilir et détruire.

Oui, la régulation est facile à mettre en œuvre pour rétablir l’équité : L’équité des revenus, la taxation des gaspillages, la souveraineté monétaire,… pour cela il suffit de légiférer. Quoi de plus simple!

Avec des revenus honnêtes, issus du travail ou des services « non-marchands » utiles à la collectivité, assurant pour tous la dignité. Et s’il est impossible de rémunérer tous les travaux et services socialement et écologiquement utiles – ce qui reste à prouver – alors en toute justice, que l’on partage le travail rémunéré!  Autrement dit « travailler moins pour travailler tous ».

Ainsi avec des revenus honnêtes et une création monétaire démocratique, plus besoin de paradis fiscaux !

Jacques Lançon .

 

Le M E I de ” Pays de la Loire ” dit stop à la mascarade …

Dans un premier temps , le Mouvement Écologiste Indépendant dit stop à l’expulsion des « Historiques » de Notre Dame des Landes , ces femmes et ces hommes qui ont façonné la Terre …

Le M E I dit stop à toute cette hypocrisie: mythe du « progrès » , de l’ emploi , etc … il suffit de lire ce que disent de grands responsables économiques des Pays de la Loire .

Jean – Paul Dubreuil , patron Vendéen d’ Air Caraibes: « je pense qu’on est parti sur une mauvaise analyse … les compagnies majeures ont constitué des Hubs , c’est à dire des plate- formes de correspondance à Paris / Bruxelles / Frankfort …c’est une erreur de quitter l’actuelle plate-forme qui est un atout …»

Philippe de Villiers: « aujourd’hui plus de 10 % de nos visiteurs sont des européens qui arrivent par avion à Nantes/Atlantique … en moins d’une heure ils sont au Puy du Fou … si on transfère cet aéroport à N D D L , il faudra plus de deux heures pour y accéder .»

Jean Varlet , géographe et professeur: « l’économique s’ aborde aussi sous l’angle Airbus Industrie ,

une activité située aux portes de l’aéroport actuel et qui fournit environ 2000 emplois …»

Mr Hollande , vous êtes indigne de la Cop 21; quant à vous Madame Ségolène Royal , soyez courageuse , une ministre , ça peut aussi démissionner . Nous y ajoutons les élus EELV des Pays / Loire .

Dominique Potier président MEI 44 , Annie Le Gal La Salle conseillère municipale , la Chapelle sur Erdre , Alain Bouyer président MEI 85 .

En Pays de Loire une alliance inattendue : Debout la France et le Mouvement écologiste indépendant

BoyerPotier

Le jeudi 26 novembre 2015, les responsables du Mouvement écologiste indépendant des Pays de la Loire, également vice-présidents au côté d’Antoine Waechter, se sont rendu à Paimboeuf au côté de Cécile Bayle de Jessé, candidate tête de liste «  Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan  » pour sceller leur alliance. Le développement du rail pour le désenclavement des territoires, l’utilisation de l’énergie électrique pour allier mobilité et proximité sont autant de points sur lesquels les deux mouvements s’accordent totalement. Paimboeuf, ancienne ville portuaire ayant connu la prospérité est un exemple flagrant de l’abandon du territoire au profit des grandes métropoles.

Ce rapprochement, loin d’être opportuniste, a été murement réfléchi des deux côtés. En effet, de nombreux points, comme le développement du  fret maritime (développer et optimiser une manutention fluviale  ; aider les Chargeurs à réorienter leurs mode de transport …)  ; l’optimisation de Nantes Atlantique avec une desserte rail par la mise en œuvre de la modernisation de l’étoile ferroviaire nantaise (projet nouvelle gare de Nantes … ); le franchissement de la Loire (étudier les possibilités pour une nouveau pont)  ; maintenir et développer l’agriculture locale et optimiser les  circuits courts; mettre en place un label de territoire «  fabriqué en Pays de la Loire  » pour éviter les effets pervers de la trop grande concurrence; harmoniser les transports scolaires par la cogestion départements  / région; la résistance des valeurs de la famille face aux idéologies (le MEI des Pays de la Loire avait participé à La Manif pour Tous au moment de la crise du mariage gay). Toutefois , des divergences apparaissent .  . En politique monétaire retrouver la liberté de création monétaire pour les acteurs démocratiques locaux, avec ou sans l’Euro. La création monétaire nationale et locale (subsidiarité !) permet de sortir du carcan du système euro. la co-existence dans un bi-monétarisme est la bienvenue , une monnaie attribuée à la consommation courante et aux salaires , et une autre gérée par un système bancaire spécialisé dans les investissements . Une programmation de la sortie du nucléaire , et l ‘arret de l ‘EPR de Flamanville sont à décider . Une valorisation des médecines dites «  alternatives «  est à développer , et conséquemment le MEI est favorable à la liberté vaccinale. Le MEI distingue le productivisme , de la productivité , la notion de croissance est à revoir , le modèle de spoliation de l ‘autre comme normalité est à abandonner , pour etre remplacé par l ‘échange équitable , et pour ce : la confiance est a rétablir , par le moyen de la démocratie . De la mesure est a apporter dans le projet de production « de masse » de la voiture électrique .

L’écologie humaine et l’écologie naturelle se retrouvent ici, au-delà du clivage droite-gauche, tout en assumant leurs valeurs. L’écologie ne doit pas rester prisonnière d’une idéologie d’extrême gauche. La question de l’environnement transcende l’échiquier politique pour s’orienter vers le bon sens pour nos territoires

Alain Bouyer , délégué pour la Vendée-MEI- , St Etienne du bois , tel : 0251461476,

Sur la photo de gauche à droite:       Jean-Marc Beauvais (Secrétaire départemental DLF), Alain Bouyer (responsable MEI Vendée et vice-président national), Jean-Claude Datin (délégué de circonscription DLF), Dominique Potier (responsable régional et vice-président national MEI), Frédéric Aubry (4e de liste DLF en 44) ; Cécile Bayle de Jessé (Candidate tête de liste Debout la France en Pays de la Loire et déléguée nationale à la famille).

François Hollande en accord avec les écologistes et les associations environnementales

Autoroute_A831
Le président de la République s’est prononcé contre la prorogation d’utilité publique du projet de l’autoroute A 831 d’une soixantaine de kilomètres reliant Fontenay-le-Comte en Vendée à Rochefort, en Charente-Maritime.

François Hollande a sans doute été sensible aux arguments des écologistes et associations environnementales.
Il faut rappeler que les difficultés étaient de taille : traversée du Marais poitevin, à nouveau parc naturel régional depuis 2014, et difficultés de financement de cette autoroute estimée à 900 millions d’euros.

Un combat de 20 ans trouve ainsi son aboutissement. La voix de la raison a heureusement prévalu.

On regrettera :

  • le temps perdu qui aurait dû être consacré à résoudre les vrais problèmes de nos concitoyens du sud-Vendée et de la région de Marans
  • l’argent gaspillé, celui des contribuables, qui aurait pu être utilisé à embaucher du personnel dans nos hôpitaux, nos lycées et collèges, et tous les établissements qui  accueillent nos aînés.

Nos élus sauront-ils l’écouter et tirer une leçon de leurs errements?

Les écologistes du Mouvement des Écologiste Indépendant se félicitent de cette décision du chef de l’Etat.

LE MEI dit stop aux antennes relais … (MEI Loire-Atlantique)

DessinAntenneRelaisLe Mouvement Écologiste Indépendant , appelle à la manifestation qui aura lieu samedi prochain 28 février devant la Mairie annexe 41 route de la Chapelle/Erdre à NANTES de 11h à 12 h .

Pourquoi? La société orange prévoit d’installer 3 antennes relais sur le toit de l’immeuble situé au 13 de la rue de Montréal dans la cité du bout des pavés à Nantes . >

Le MEI 44 soutient le Collectif Santé Pour Tous et avance 3 arguments contre ce projet:

  • risque sanitaire que font courir les ondes électromagnétiques , notamment aux personnes sensibles , risque reconnu en 2011 par le Conseil de l’Europe , par l’OMS , par des scientifiques comme le cancérologue le Professeur BELPOMME .
  • Le quartier concerné est déjà plus que largement pourvu en antennes de radiotéléphonie…
  • ce projet n’a fait l’objet d’aucune concertation , ni d’information , ni d’aucune réunion publique avec les riverains .

Que fait Nantes Métropole face à ses engagements pris dans une charte signée en janvier 2013 ( charte relative à l’implantation des stations radioélectriques )?? >

Dominique Potier , Président du MEI 44 .

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-environnement-une-mobilisation-contre-les-antennes-relais_52716-2725284_actu.Htm

L’autoroute n’irrigue pas l’économie locale ( MEI de Vendée)

Dans le cadre de la préparation des élections départementales, le MEI Vendée réuni à Fontenay-le-Comte le 24 janvier 2015 rappelle avec force et détermination que la seule alternative crédible à la construction de l’autoroute A831 et au problème posé par la circulation de milliers de camions, est la création d’une voie de contournement de la commune de Marans. Nous rappelons aussi qu’une autoroute n’irrigue pas l’économie locale d’une région mais au contraire l’assèche en facilitant la délocalisation des emplois.

Au cours de cette réunion ont été également abordés les points suivants: – la gestion et la sauvegarde du marais poitevin, – la nécessaire relance d’une économie de proximité, – et plus généralement le lien entre l’homme et la nature et sa responsabilité dans la protection de son environnement.

Elle a été par ailleurs l ‘occasion de structurer la section Vendéenne  , et de parfaire la procédure des investitures pour les élections de Mars.

Le Mouvement Ecologiste Indépendant a participé au débat public LNOBPL en rédigeant un cahier d’acteur, mais aussi par sa présence, physique ou via internet, à plusieurs réunions publiques.

Le Mouvement Ecologiste Indépendant a participé au débat public LNOBPL en rédigeant un cahier d’acteur, mais aussi par sa présence, physique ou via internet, à plusieurs réunions publiques.

A l’issue de la réunion de clôture du 16 décembre, il apparait clairement que ce débat a suscité de nombreuses réactions citoyennes sur la mobilité de demain, les coûts des projets, et il est apparu également que les objectifs visés par le projet ne semblaient pas correspondre à la demande citoyenne. A chaque réunion, de nombreuses interventions du public ont rappelé que l’attente était d’abord, bien avant un gain de quelques minutes sur les liaisons entre grandes villes déjà desservies, la desserte de l’ensemble du territoire, y compris des villes modestes, et une amélioration des fréquences et du confort permettant de réellement abandonner la route pour le rail.

La CPDP en charge du débat et RFF ont rappelé et souligné lors de la réunion de clôture qu’à l’issue du débat, les possibilités qui s’offrent sont infinies ; allant de l’abandon du projet à l’adoption d’un scénario tel quel !

Seuls une poignée d’élus des métropoles, et quelques entrepreneurs issus des CCI, qui ne semblent pas avoir compris l’intérêt de la procédure de débat public, continuent à réclamer un scénario inchangé, le plus souvent le bleu, que le pays ne peut pas financer et qui ne sert qu’une minorité d’intérêts. Pourtant, au vu des multiples interrogations exprimées, c’est bien une situation intermédiaire qui se dégage du débat, avec des propositions citoyennes concrètes pour desservir les territoires de façon performante à moindre coût, en s’appuyant sur la rénovation de l’existant. Les économies réalisées pourraient alors être utilisées pour un désenclavement de certains territoires mal ou non desservis, qui s’est avéré être également une attente extrêmement importante des citoyens. La desserte performante du corridor Nantes-Rennes via Châteaubriant sur une ligne existante, entraînant à la fois de nouvelles dessertes, et une libération des sillons pour Redon et Quimper, renforçant ainsi les dessertes de ces deux villes, et qui a pu être présentée le 9 décembre, est un exemple de solution concrète tout particulièrement intéressante qui doit être creusée. D’autres exemples de dessertes ont également été évoqués, ou d’installations de troisième voie (comme à Strasbourg) afin de permettre d’augmenter le trafic en réduisant le grignotage de terres agricoles, et doivent donc être prises en considération. De plus, les conclusions de la réunion énoncées hier font bien état d’un besoin de redéfinition des objectifs partant des usagers, qui doit absolument être fait de façon complémentaire.

Le MEI souhaite que la CPDP rende son rapport en toute objectivité, comme elle s’est engagée à le faire, en veillant à bien rendre compte, publiquement, de l’ensemble des contributions citoyennes. Il demande aussi à l’Etat, premier Maitre d’Ouvrage, de bien redéfinir les objectifs en partant des besoins de l’ensemble des populations et élus concernés, et non seulement ceux des grandes villes et des CCI, puis de présenter ensuite aux populations les solutions possibles d’aménagement et de leurs coûts, accompagnées d’avis argumentés par le Maître d’Ouvrage RFF.

Notre mouvement est présent aux élections européennes du 25 Mai 2014

The National European flags in 2007Les Écologistes – Mouvement Écologiste Indépendant (MEI) sera présent sur les listes « Europe Écologie » lors des élections européennes de juin prochain suite à l’accord obtenu au niveau national avec EELV. Dans l’euro-région du Grand Ouest (Bretagne- Pays de Loire – Poitou Charente) le MEI sera représenté par Isabelle Kozlowski candidate en 8em position.

Dans une élection à un seul tour de scrutin la sensibilité et les thèses écologistes peuvent s’exprimer pleinement et sans arrière pensée de fusion avec d’autres listes ; cela convient tout à fait au principe d’indépendance du MEI.

Cet accord avec EELV répond aussi aux souhaits de nombreux électeurs de voir l’Écologie Politique réunie en une seule famille et il a aussi été facilité par le départ de EELV du gouvernement.

L’appellation de la liste n ‘est pas EELV” mais  ” Europe Écologie ” , et cette liste est un agrégat de partis politique , ou dit autrement : une juxtaposition de partis politiques , qui comprend le MEI , EELV , …

Avec respectivement près de 4% des voix pour le MEI et 16% pour EELV au précédent scrutin de 2009 il y a tout lieu de se montrer optimiste quant au résultat 2014 d’autant plus que seule l’Écologie est en mesure d’apporter une alternative aux problèmes créés par notre type de société de fuite en avant et de saccage du milieu de vie.

Le MEI de Vendée se réjouit également de l’augmentation du nombre de ses adhérents. Ses militants et adhérents sont engagés dans cette campagne , et seront actifs lors de la visite de Yannick Jadot , à la Roche sur Yon , début Mai.