France > Articles by: Jean-Marc Ferrari

Maintenant que tout le monde sait, qu’est-ce qu’on va faire ?

CashInvestigationPesticides

Billet d’humeur du webmaster.

Comme beaucoup de nos concitoyens j’ai regardé la énième émission sur le sujet. Cash Investigation, c’est le courage d’Elise Lucet et de son équipe face aux puissants qui dictent leur loi, nous empoisonnent et nous font ensuite payer pour nous soigner dans nos pays riches à protection sociale et laissent les handicaps et les maladies se propager ailleurs.
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-2-fevrier-2016_1286821.html
Les réactions indignées des petites gens sont nombreuses et particulièrement vives.
La Gironde figure parmi les trois départements les plus exposés.
Le Journal Sud Ouest se fait l’écho de l’indignation.
http://www.sudouest.fr/2016/02/03/dangerosite-des-pesticides-cash-investigation-fait-reagir-2262882-4696.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20160204-[zone_info]
Mais jusqu’à quand et jusqu’où ?
On voit bien dans le reportage que la démocratie est attaquée lorsque les citoyens s’organisent et votent pour qu’on arrête de les empoisonner.
Les citoyens sont encore très frileux dans l’utilisation du pouvoir démocratique et il est à noter que les écologistes, en tant que tels, ne font pas de gros scores aux dernières élections.
Pourtant, nos propositions et nos programmes ne font que relayer le désir de la population d’avoir une vie plus saine pour que la survie des générations futures soit mieux garantie.
Le danger nous touche et nous ne faisons pas grand chose finalement.
On voit bien la faillite de l’action publique et des professionnels de la politique qui cèdent au nom du soi-disant retour de emploi et de la prospérité par la croissance.
Oui “Maintenant que tout le monde sait, qu’est-ce qu’on va faire ?”.
Si c’est une simple incantation, rien ne se passera et tout continuera et en pire.
Si on a le courage de faire changer les choses, de reprendre le pouvoir que l’on nous a peu à peu volé en nous considérant comme de simples consommateurs, alors on peut peut-être y arriver.
Ce même Journal Sud Ouest ne répond pas lorsqu’on lui fait passer nos communiqués de presse, ne nous accorde quasiment aucune interview et nous ignore lorsque nous sommes en campagne électorale.
Des spécialistes appellent cela l’injonction paradoxale … c’est le pesticide du cerveau.

All I Want For Christmas Is A Job

Destiné à éveiller l’attention de Pole Emploi (et tout le monde) sur sa situation de très bien formée (licence de lettres, 2 master II en droit, 1 mastère d’école d’ingénieur d’éco-conseillère) et avec des compétences variées et d’excellence, et pourtant en galère d’emploi, ce clip a été écrit et réalisé par l’actrice-chanteuse  comme parodie à partir de la célèbre chanson de Mariah Carey.

Alexia était présentée par le MEI, comme membre de la “société civile”, sur la liste que nous soutenions en Aquitaine aux régionales, pour la Corrèze.

Elle cherche un “job” de juriste, éco-conseillère en priorité.
Son domaine de spécialité est le patrimonial lié aux problématiques d’environnement et de développement durable, mais elle peut être chargée de projet dans n’importe quel domaine, y compris en politique.

Et, si vous avez un concert à organiser, vous pouvez aussi faire appel à elle : en jugeant par vous-même de son talent.

Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’année à toutes et tous pour vous, vos familles et vos proches.

Liste Écologistes, Solidaires et Citoyens «Exigence» et «Audace»

ListeHautRhin

La liste Ecologistes, Solidaires et Citoyens (MEI, EELV) « porte une exigence que nulle autre liste n’est capable de porter au conseil régional », assure Antoine Waechter, la tête de liste haut-rhinoise.

Cette liste compte six membres du Mouvement écologiste indépendant (MEI), huit d’Europe Écologie les Verts (EELV) et 11 citoyens non encartés. « Elle a une forte légitimité à travers les fonctions électives des candidats », souligne Antoine Waechter, tête de liste. On compte deux conseillers régionaux sortants (Antoine Waechter et Djamila Sonzogni) ; deux anciens conseillers départementaux (Frédéric Hilbert et Odile Bocquet) ; trois maires et des élus municipaux.

Mais Antoine Waechter y voit une autre qualité : « Cette liste porte une exigence que nulle autre n’est capable de porter au conseil régional ». Une exigence à l’égard « des paysages » et « des deniers publics contre des investissements douteux », dit-il. Une exigence « de cohérence pour que les actes soient en capacité de répondre aux défis à venir et aux désordres environnementaux ». Une exigence « d’audace pour explorer de nouvelles voies, là où les anciennes recettes ne fonctionnent plus ».

« Il est important que la couleur verte soit bien représentée » dans la future assemblée », répètent les écologistes qui invitent les citoyens à « aller voter pour faire vivre la démocratie » et à apporter « une réponse complémentaire à la COP 21 ». « La présence des écologistes permet d’aller au-delà d’un discours de façade et de court terme », rappelle Frédéric Hilbert. « Les politiques locales peuvent faire reculer les extrémismes par un projet social qui combat les injustices », insiste Djamila Sonzogni.

1.Antoine Waechter (cr, cm)/ 2.Djamila Sonzogni (cr, cm)/ 3. Fédéric Hilbert (cm)/ 4.Claudine François Wilser (adj.)/ 5.Gabriel Weisser/6.Odile Bocquet/7.Michel Knoerr (cm)/ 8.Anne Heitzmann Geiss/9.Philippe Hecky/10.Sylvie Kletty (cm)/ 11.Jean-Georges Uhlrich/12.Dan Vo-Thuy/13.Sylvain Freyburger/14.Agnès Fernex/15.Jacques Behra (m, Oberbruck)/ 16.Corinne Morgen/17.Laurent Dreyfus/18.Hélène François (cm)/ 19.Thierry Roy/20.Florence Peter/21.Fabien Ullmann (m, Seppois-le-Haut)/ 22.Marie Marzullo/23.Christian Durr (adj.)/ 24.Cécile Germain/25.Eric Scheer (m, Kuhnheim).

Légende : cr = conseiller régional, m = maire, adj. = adjoint, cm = conseiller muninicipal

Franck Buchy

Liste des candidat-es du Haut-Rhin

 AntoineWaechter
1 M. WAECHTER Antoine

2 Mme SONZOGNI Djamila
3 M. HILBERT Frédéric
4 Mme WILSER FRANCOIS Claudine
5 M. WEISSER Gabriel
6 Mme BOCQUET-HUNOLD Odile
7 M. KNOERR Michel
8 Mme HEITZMANN Anne
9 M. FREYBURGER Sylvain
10 Mme KLETTY Sylviane
11 M. UHLRICH Jean-Georges
12 Mme VO Dan Thuy
13 M. BEHRA Jacques
14 Mme FERNEX Agnès
15 M. HECKY Philippe
16 Mme MORGEN Corinne
17 M. DREYFUS Laurent
18 Mme FRANÇOIS-AULLEN Hélène
19 M. ROY Thierry
20 Mme PETER Florence
21 M. ULMANN Fabien
22 Mme MARZULLO Marie
23 M. DURR Christian
24 Mme GERMAIN-ECUER Cécile
25 M. SCHEER Eric

Présentation des candidat-es :

68 - Antoine Waechter

Antoine Waechter

Tête de liste dans le Haut-Rhin (68)
Directeur d’un bureau d’étude en environnement et planification – 66 ans
Conseiller régional sortant, Conseiller municipal de Fulleren depuis 2001

Impliqué depuis 40 ans dans la préservation de la diversité vivante, de la beauté et de l’identité de notre territoire régional, national et planétaire avec des responsabilités dans les associations (Jeunes Amis des Animaux et de la Nature, AFRPN aujourd’hui Alsace Nature, Conservatoire des Sites Alsaciens, Paysages d’Alsace) et le politique (Ecologie et Survie, Mouvement Ecologique, Les Verts, Les Ecologistes MEI). Membre du Comité économique et social d’Alsace de 1980 à 1986, Conseiller régional de 1986 à 1989, de 1992 à 1998, de 2010 à ce jour, Député européen de 1989 à 1991, Conseiller municipal de Mulhouse de 1989 à 1995, Adjoint au maire de Fulleren de 2008 à 2014.

La Région est aujourd’hui le principal responsable, avec l’Etat, de l’évolution de notre environnement. Face à l’élitisme et à la démesure des investissements qui déménagent notre territoire (TGV, autoroute …), il est nécessaire de défendre notre région, ce que seuls les écologistes sont en mesure de faire. Face à un clientélisme parfois dispendieux ou à des dépenses schizophrènes (faire le TGV Est puis aller au secours de l’aéroport d’Entzheim en difficultés financières), il est nécessaire de contrôler le bon usage des crédits publics. Enfin, il faut faire de la Région le pilote local du modèle économique qui nous sortira de la crise globale.
Claudine-Francois-Wilser

Claudine Francois Wilser

Professeur des écoles à mi-temps  – 57 ans

Adjointe à l’éducation, l’enfance et la jeunesse, Conseillère communautaire et référente climat à Thann.

Voter « écologistes, solidaires et citoyens » c’est mettre l’homme en lien avec son environnement au centre de la réflexion et des décisions. C’est prendre soin des plus fragiles, des générations futures, de la terre. C’est permettre à un nouveau modèle sociétal et économique d’émerger.

Gabriel Weisser

Éducateur – 48 ans

Père de 2 enfants et citoyen-riverain de la centrale nucléaire de Fessenheim, j’ai mené des actions  pour sensibiliser le public à la problématique des centrales nucléaires. En tant qu’éducateur, j’ai initié le 1er projet de « lycée de France en Transition » en vue de permettre aux jeunes un apprentissage de l’éco-citoyenneté.

J’ai rejoins en tant que société civile, les écologistes car la seule voie d’avenir est bien celle de l’éco-citoyenneté, pour un monde durable sur notre belle planète.

J.G-Uhlrich

Jean-Georges Uhlrich

Eric-Scheer

Eric Scheer

Ouvrier dans une usine de fabrication de papier peint à Breisach (RFA) – 54 ans
Maire de Kunheim depuis 2008.

J’ai toujours voté pour les écolos et je constate aujourd’hui que ce sont les seuls à proposer une alternative qui donne la priorité à l’humain, au lien social et à notre environnement.